Arrêter de fumer sans grossir

Arrêter le tabac et ne pas grossir ?

 

Chaque cas doit être considéré de façon individuelle.

En effet êtes-vous de poids normal ou avez –vous déjà quelques kilos en trop ?

Quel est votre métabolisme, votre activité physique ?

Fumez vous beaucoup ou peu ? Avec quelle ancienneté ?

Il est essentiel de tenir compte également de votre âge, sexe, antécédents médicaux et psychologiques.

 

 

Que savons nous des fumeurs ?

Les fumeurs pèsent en moyenne 3,2 kg de moins que les non fumeurs

Lorsqu’on arrête de fumer on prend environ 2,8 kg en un an (de 0.8 à 8.2),

Les fumeurs consomment généralement moins de fruits, de légumes frais, peu de produits céréaliers peu de produits laitiers, peu d'huile végétale, peu de fibres, peu de vitamines et peu de desserts sucrés.
Ils mangent plus salé, boivent plus de café consomment plus de graisses saturées.

 

Quelques conseils de base à mettre en place dès que vous décidez d’arrêter le tabac..

 

Voici ce que je vous conseille de faire avant même d’arrêter de fumer, par exemple une à deux semaines avant l’arrêt total

Vérifiez bien votre motivation afin de mettre toutes les chances de votre côté

Commencez par faire l’analyse écrite précise de votre comportement alimentaire de façon consciente et améliorez sans excès les déficits et aberrations :

Mangez de façon plus régulière

Faites au moins trois repas par jour et éventuellement 1 à 2 collations (laitage et/ou un fruit frais)

Augmentez la proportion de fruits, légumes, laitages maigres et poissons maigres et gras

Diminuez le sel et les viandes grasses

Prenez des huiles à fortes proportions d’oméga 3 (colza, noix, noisette, pépins de raisins)

Choisissez des aliments glucidiques complexes à bas index glycémique comme les céréales complètes (riz complet), les légumineuses.

Si vous affectionnez les sucres rapides, prenez les à la fin d’un repas équilibré, jamais seuls

Chaque repas doit contenir au moins une protéine , un ou deux légumes cru ou al dente , une cuillerée à soupe d’huile , une ration de glucides complexes correspondant à la moitié de la ration de légumes et un laitage comme un yaourt maigre . 

Le petit déjeuner doit contenir une protéine en plus d’un glucide lent

Augmentez votre activité physique (20 minutes de marche par jour peuvent être suffisant selon votre métabolisme de base)

Apprenez des méthodes anti-stress (hypnose, méditation et pratiquez vos hobbies favoris)

Apprenez à changer de comportement grâce aux thérapies brèves

Le Magnésium, certains oligoéléments, certaines vitamines, certains précurseurs de neurotransmetteurs comme le tryptophane ou la glutamine selon les cas peuvent être de sérieux alliés pour atteindre votre objectif.

 

 

Enfin le meilleur moyen est de vous mettre entre les mains d’un professionnel capable d’interagir avec tous ces aspects qui saura tenir compte de vos particularités et vous mener à bon port. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0